Solidarité internationaleVolontariat Échanges et Compétences (VEC)

BANNIÈRE VEC light.png

Volontariat d’échanges et de compétences - VEC

Afin de développer l’offre de volontariat international pour des missions d’intérêt général, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en partenariat avec le Fonjep et France Volontaires ont lancé pour la première fois en 2021 un appel à projets de « Volontariat d’échanges et de compétences (VEC) ». Un nouvel appel à projets ouvrira le 1er aout 2022.

Le « volontariat d’échanges et de compétences » se veut comme une catégorie de missions de volontariat pouvant prendre plusieurs formes tout en conservant la notion d’échange et de transfert de compétences spécifiques (et/ou expertise) comme élément central. Il a vocation à attirer des profils qui ne peuvent s’engager sur une longue durée, mais qui souhaitent pourtant s’investir dans la solidarité internationale. 

Ainsi, le volontariat d’échanges et de compétences peut se construire dans le cadre de dispositifs déjà existants tels que le congé de solidarité, le congé de solidarité internationale, ou hors dispositifs (volontariat en ligne, autre type de mission courte, etc.). Dans les deux cas, la garantie d’un cadrage qualitatif des missions proposées (identification des besoins, accompagnement du volontaire, pertinence des partenariats, montée en compétence des parties prenantes etc.) est assurée par l’association porteuse d’un projet VEC.

Les projets retenus pourront recevoir une subvention allant de 20 000 à 100 000 euros, pour une période de réalisation de 12 mois suivant les années civiles. 

Les dossiers seront à déposer uniquement et directement en ligne, en suivant ce lien : https://applications.fonjep.org/ 

 

QUELS SONT LES CRITÈRES D'ÉLIGIBILITÉ ?

- Critères d’éligibilité de l’organisation :
Pour être éligible, l’organisation requérante devra être une association française de loi 1901 ou 1908.

Les associations expérimentées dans le volontariat international, les ONG de solidarité internationale n’envoyant pas elles-mêmes des volontaires, ou encore les associations n’intervenant pas dans le champ de la solidarité internationale mais se retrouvant en lien régulier avec ces nouveaux publics visés par l’appel à projets (salariés, seniors, etc.), sont particulièrement encouragées à candidater.

Par ailleurs, les partenariats noués entre l’organisation requérante (association) et d’autres structures (entreprises, fondations…) seront fortement valorisés (cf. point « critères »).

L’association porteuse du projet ne pourra présenter qu’un seul dossier maximum. 

- Critères d’éligibilité du projet : 
Seront soutenus les projets ou programmes concourant à un ou plusieurs des objectifs suivants :

  • Permettre la réalisation directe de missions de volontariat international par de nouveaux publics, pouvant mettre à disposition leurs compétences,
  • Amplifier la communication en direction de ces nouveaux publics afin d’accroître la visibilité du recours au volontariat international,
  • Faciliter la mise en relation entre entreprises et associations de solidarité internationale, dans l’objectif d’accroître les missions de solidarité internationale réalisées par les salariés.

Concernant les missions de volontariat international :

<> Les missions de volontariat proposées dans le cadre du projet (ou programme) devront avoir pour objet de permettre l'accomplissement d'une mission d'intérêt général dans les domaines de la coopération au développement et de l'action humanitaire. Elles devront se réaliser au bénéfice d’une ONG de solidarité internationale française ou de son partenaire local.

<> Le contenu de la mission pourra porter sur tout champ d’expertise nécessitant des compétences que pourraient apporter les volontaires. Ces nouveaux publics de volontaires pourront plus particulièrement être (liste non exhaustive - ces catégories pouvant se recouper) :

  • les actifs (population active au sens de l’INSEE), notamment salariés, indépendants, agents publics, publics en formation professionnelle (le VEC ne permettant toutefois pas de valider un stage)
  • les retraités,
  • les seniors,
  • etc.

Les personnes salariées pourront par exemple réaliser leur mission de solidarité internationale à l’occasion d’un congé de solidarité internationale, de leurs congés annuels, ou toute autre forme de mise en disponibilité de leur contrat de travail. La durée de la mission pourra être continue ou discontinue (ex. départ effectif à l’international de plusieurs semaines chez le partenaire local, appuis plus ponctuels mais à intervalles réguliers ou dans le cadre d’un projet incluant plusieurs volontaires). Elle pourra se dérouler à l’international directement, ou en France (ex. mécénat de compétences quelques heures par semaine auprès d’une ONG de solidarité internationale), en présence physique ou à distance (« e-volontariat » : toute forme d’engagement à distance permettant du renforcement de compétences ou un soutien à un projet sans nécessiter de déplacement du/de la volontaire sur le terrain).

Les missions proposées devront privilégiées le transfert et/ou l’échanges de compétences.

<> Le projet devra justifier de l’expérience de l’association porteuse et de ses partenaires éventuels à proposer un accompagnement de qualité au volontaire. Ces partenariats seront privilégiés.

Exemple : partenariat entre une association ayant l’expérience d’accompagnement de volontaires internationaux, et une ou plusieurs autres structures telles que :

- association en lien avec les seniors,

- ONG de solidarité internationale,

- entreprise, fondation d’entreprise, start-ups,

- réseaux et collectifs, - structure publique,

- etc.

en lien avec ces nouveaux publics (qu’ils en soient membres, salariés, bénévoles retraités, etc.) intéressés pour mettre à disposition leurs compétences en faveur de la solidarité internationale.

<> Le projet devra détailler les mesures prises par la structure pour que le volontaire soit accompagné à pérenniser son engagement au-delà de la réalisation effective de la mission, notamment dans le cas où cette dernière aurait été réalisée à l’international et sur une courte durée.

Concernant la communication :

Les associations candidates pourront solliciter, dans le cadre de leur demande, un financement de 5000 € (maximum) dédié à la production de supports de communication (web, print) pour la promotion des offres de volontariat nouvellement créées, afin de toucher un large public. Une demande de financement supérieure à 5000 €, qui serait justifiée par la production d’un support ou d’une campagne de communication avec une diffusion de grande ampleur, devra être précisément détaillée.

Le projet devra se terminer au plus tard le 31 décembre 2023.

Les activités du projet ne peuvent en aucun cas être liées à des actions de prosélytisme religieux, de propagande politique ou à des fins privées

LES MODALITÉS DU SOUTIEN PROPOSÉ

Le montant de la subvention qui pourra être accordée au projet pourra être de 20 000 € minimum et de 100 000 € maximum. L’accord d’une subvention allant jusqu’à 100 000€ sera toutefois exceptionnel. 

Le cofinancement apporté par le MEAE ne pourra pas représenter plus de 50% du montant total du budget. Ce montant total est calculé hors valorisation du bénévolat. Les autres co-financements (notamment co-financement de l’entreprise pour les missions à destination du public salarié) devront être précisés.

Le soutien financier du MEAE pourra porter en particulier sur :

  • La prise en compte de la valorisation en termes de ressources humaines salariées de l’association porteuse du projet, pour l’ingénierie, la coordination du projet,
  • La prise en compte de la valorisation en termes de ressources humaines salariées pour le suivi du volontaire (accompagnement),
  • Les frais de logement sur place,
  • Les frais de formation au départ,
  • Les dépenses liées à de la communication (5 000€ maximum – sauf si justifié, voir le document "réglement de l'appel à projet" en fin de page). 

Le calcul des valorisations en termes de ressources humaines devra être précisé. Le comité de sélection pourra proposer une subvention diminuée si ces ressources humaines apparaissent survalorisées.

 

/!\ Vous n’avez pas ou peu d’expérience dans la mise en œuvre d’offre de volontariat ? Vous pouvez d’ores et déjà prendre contact avec France Volontaires à l'adresse contactVEC2021@france-volontaires.org et/ou avec le FONJEP à l'adresse solidariteinternationale@fonjep.org qui pourront vous aiguiller dans la recherche de partenaires et la mise en relation avec des associations expérimentées.

LES MODALITÉS DE SÉLECTION

Un comité de sélection, composé de représentants du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du Fonjep et de France Volontaires élira les meilleurs projets en se fondant sur les informations suivantes :

- L’ouverture à de nouveaux publics,

- La réalisation d’un ou plusieurs des objectifs visés par l’appel à projets (réalisation directe de mission, communication, mise en relation) ;

- Le développement de nouveaux partenariats, la complémentarité des différents partenaires et leur participation active dans la mise en œuvre du projet ;

- La qualité d’identification des besoins et la pertinence de la réponse proposée par le biais du VEC ;

- L’exploitation de compétences et d’expertises adaptées aux besoins et aux publics cibles ;

- La complémentarité du projet avec les actions déployées par l’association porteuse ainsi que chacun de ses partenaires ;

- La pérennité envisagée du projet et des partenariats noués entre l’association et ses partenaires ;

- La réciprocité envisagée dans le projet (en termes d’échanges, de relations partenariales, de construction des missions etc.)

- La qualité de l’accompagnement du volontaire, avant, pendant et après la mission, au regard du profil du volontaire et de son expérience de la solidarité internationale, tant que des thématiques et du lieu de réalisation de la mission proposée ;

- L’adéquation du budget avec les actions menées ;

CALENDRIER DE L'APPEL À PROJETS

Nouvel appel à projet 2022/2023 :

Lancement de l’appel à projets

Lundi 01er août 2022

Clôture de l’appel à projets

Mardi 11 octobre 2022 à midi

Étude des candidatures

Du 12 octobre au  01 novembre 2022

Comité de sélection

Lundi 28 novembre 2022

Annonce des résultats

Entre le 29 novembre et le 1er décembre

Période de réalisation des projets

Du 01 janvier 2023 et jusqu'au 31 décembre 2023 au plus tard.

Aucun dossier ne pourra être accepté après la date de clôture de l’appel à projets.

COMMENT CANDIDATER ?

Les dossiers seront à déposer uniquement et directement en ligne, en suivant ce lien : https://applications.fonjep.org/

Si l’association n’est pas déjà référencée, elle devra se créer un compte sur la plateforme du Fonjep (lien ci-dessus) afin de renseigner sa fiche association. Pour cela elle devra dans un premier temps cliquer sur « Répondre à un autre appel à projet du Fonjep », puis compléter son profil avec les informations demandées.

Une fois la fiche association validée, elle devra sélectionner l’appel à projet VEC dans « Appels en cours » puis cliquer sur « déposer un nouveau dossier ». 

Pour toute demande d’information complémentaire, il est possible de contacter le Fonjep en écrivant à cette adresse mail : solidariteinternationale@fonjep.org

 

Le dossier de candidature devra obligatoirement comporter :

  • Le dossier écrit de demande de subvention,
  • Le récépissé d’enregistrement ou copie de la déclaration au JO de l’association,
  • Les deux derniers rapports financiers et d’activités publiés,
  • Un relevé d’identité bancaire.

Si besoin, un document annexe détaillant les différents éléments permettant à l’association de répondre aux critères d’éligibilité et de sélection du projet pourra être joint par l’association.

RÉSULTATS VEC

Résultats de l'appel à projets 2021

Le comité de sélection, composé de représentants du ministère de l'Europe et Affaires étrangères, de France Volontaires et du Fonjep, s'est réuni en date du 28 juin 2021 afin de sélectionner les lauréats de l'appel à projets VEC. 

  • 36 projets ont été déposés dans le cadre de ce nouvel appel.
  • 12 projets ont été jugés inéligibles au regard des critères d'éligibilité et des attentes du dispositif VEC.
  • 12 projets ont été refusés en comité, sur la base des critères d'évaluation de l'appel et de l'ensemble des propositions réalisées par les structures déposantes.

 

​Ainsi, 12 projets ont été retenus pour un montant total de 770 882,53 €.

Veuillez trouver ci-dessous la liste des associations bénéficiaires de la subvention VEC en 2021-2022 : 

Télécharger les résultats VEC

Ce document ne concerne que les associations sélectionnées. Celles non retenues recevront une notification officielle de résultat.

L’équipe du pôle solidarité internationale du Fonjep se tient à disposition des associations qui souhaiteraient connaître les raisons du refus de leur projet. Pour cela, veuillez les contacter à l’adresse : solidariteinternationale@fonjep.org

EN SAVOIR PLUS

Merci d’adresser vos questions à l’équipe de la solidarité internationale du Fonjep à l’adresse solidariteinternationale@fonjep.org. En cas d’urgence, vous pouvez nous contacter au +33 7 55 59 76 12.

 

TELECHARGER LE RÈGLEMENT VEC

 

FAQ VEC